2001


Pour la seconde année consécutive, une autre page de l’Histoire fut tournée et célébrée par un défilé mettant à l’honneur Napoléon Bonaparte. En tête de cortège, Napoléon et son épouse Marie-Louise sont partis de Montélimar pour rejoindre Donzère en passant par Malataverne, Châteauneuf du Rhône et Viviers. Le cortège constitué de plusieurs attelages, de 18 cavaliers et de nombreux grognards est accueilli par une foule de curieux. Des animations dans chaque ville-étape avec notamment la participation du 1er Régiment à pied de la Garde impériale de Fréjus, composé de musiciens jouant du fifre et du tambour, séduisent le public. Après un parcours de 25 kilomètres et quelques manœuvres d’attaque, de tir et de parade, un bivouac sur les bords du Rhône de Donzère regroupent les grognards autour du feu pour déguster leur traditionnelle soupe à l’oignon et entonner de vieilles chansons…

L’autre événement des Fêtes est la construction d’un radeau par les Radeliers de la Durance qui s’efforcent de faire connaître cette page historique avec pour principaux objectifs la quête de l’authenticité et la transmission de ce savoir retrouvé.

Parmi les animations de cette année, on peut citer le spectacle tahitien où plusieurs centaines de personnes ont assisté, le bal animé par l’accordéoniste Michel Pruvost, la randonnée cyclotouriste qui a rassemblé plus de 150 participants ou encore le concours de sculpture sur bois qui a consacré l’œuvre de Laurent d’Egorel, intitulée " le Cormoran ".

Une sixième édition réussie par le triangle Donzère, Viviers et Saint-Montan qui verra très prochainement l’arrivée de Châteauneuf-du-Rhône.